Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
FOOT ALGERIEN

Alcaraz sous pression

22 Août 2017, 09:39am

Publié par Foot Algerien

Selon une source proche des hautes instances footballistiques nationales, le sélectionneur national Lucas Alcaraz serait en train de passer par des moments de grande pression suite à l’élimination de l’équipe nationale A’ du CHAN 2018 par la Libye, et du coup il voit son premier objectif voler en éclats, en attendant les prochaines échéances de Mahrez et Cie face à la Zambie en aller-retour. Sous pression depuis la mascarade de l’élimination des locaux, l’ex-coach de Granada ne fait que ressasser les deux rencontres, tout en multipliant les vidéos de la sélection zambienne, afin d’éviter une autre contre-performance. Rappelons que les Vert ont récolté une seule longueur de leurs rencontres qualificatives pour le Mondial russe, et doivent impérativement faire le plein face aux Zambiens en aller-retour, au moment où le Nigeria, leader du groupe, devra à son tour recevoir le Cameroun et lui rendre visite par la suite.
Le sélectionneur sait que le Mondial russe se jouera en trois jours
Par ailleurs, il est vrai que le sélectionneur national n’est pas responsable des deux rencontres face au Nigeria et le Cameroun, déjà jouées et comptant pour la qualification au Mondial russe de 2018. Mais comme il a déjà déclaré que les Verts vont jouer leurs chances à fond pour le Mondial, lors de sa venue en Algérie, cela lui a finalement mis plus de pression sachant que la qualification se jouera face à la Zambie en trois jours, et qu’il sera contraint de mettre tout en œuvre pour saisir la moindre opportunité pour éclairer le chemin vers le pays des Tsars. Cela étant, un nul en terre zambienne ou à Constantine face à la Zambie amenuisera sérieusement les chances des Fennecs et le technicien espagnol est très bien placé pour le savoir.
Il doit dégraisser sa liste élargie et multiplier les visionnages de la Zambie
Ayant mis en place une liste élargie des joueurs depuis son installation à la tête de l’équipe nationale, Lucas Alcaraz est appelé à dégraisser ladite liste, pour se reposer sur un effectif bien défini lors du stage de Sidi Moussa, le 28 août prochain. Autrement dit, le technicien espagnol veut choisir une sélection qui sied bien au profil de son prochain adversaire lors de cette qualification pour la Coupe du monde en Russie, tout en évitant les erreurs de casting à ce sujet, c’est du moins ce qu’il a récemment confié à la corporation. C’est dire que le driver de l’équipe nationale se trouve dans un stress sans pareil en ce moment, qui est intervenu suite à l’élimination de l’EN A’ de la CHAN 2018.
Zetchi le disculpe de l’élimination de l’EN A’
De sources proches du centre technique de Sidi Moussa, on affirme que le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, aurait eu une discussion avec Lucas Alcaraz après l’élimination de l’EN A’, et l’aurait rassuré en l’absolvant de la disqualification inattendue des Verts du CHAN 2018. Bien mieux encore, l’ex-président du Paradou AC aurait affirmé au technicien espagnol de se concentrer pleinement sur les prochaines échéances, et qu’il serait inutile de se lamenter sur le passé. En fait, Zetchi estime, nous dit-on, que l’équipe nationale locale aurait été prise de cours dans sa construction par son élection tardive à la tête de la FAF, sans parler, selon lui, du fait de la désignation d’un sélectionneur dans la précipitation, au moment où ce dernier ne possédait aucune donnée réelle sur le championnat national.
Il continuera à le soutenir
En fin de compte, le sélectionneur national Lucas Alcaraz est très chanceux, puisque selon les échos qui nous sont parvenus de Sfax au lendemain de l’élimination du CHAN 2018, le président de la FAF lui aurait réitéré son soutien indéfectible, lui affirmant qu’il croit sérieusement en son travail au sein de la sélection nationale, et que rien ne risquerait d’ébranler sa confiance pour le driver ibérique. En fait Kheireddine Zetchi veut maintenir son soutien à l’entraîneur de l’équipe nationale, pour lui éviter de se retrouver sous une très forte pression, car un autre challenge et pas des moindres l’attend dans les jours à venir face à la Zambie, où les Verts sont appelés à gagner les deux manches, pour continuer d’espérer pour la suite du parcours.  (leuteur)

Commenter cet article